ANI, tout ce que vous devez savoir !

La surcomplémentaire santé pour vos salariés, pensez-y !

L’ANI, qu’est-ce que c’est ?

Depuis le 1er janvier 2016, toutes les entreprises du secteur privé doivent mettre en place une complémentaire santé collective pour leurs salariés.

Ce dispositif, qui concerne 15% des salariés en France soit près de 4 millions de salariés prévoit notamment un socle de garanties minimales dans le cadre d’un contrat de santé collectif, obligatoire et responsable.

Pensez à la surcomplémentaire santé pour vos salariés !

La couverture minimale ANI peut s’avérer insuffisante pour couvrir les besoins d’un salarié et de sa famille notamment s’il disposait auparavant d’une couverture santé de meilleur niveau sur certains postes, soit à titre individuel, soit par son entreprise. C’est le cas par exemple pour les dépassements d’honoraires dans les grandes villes ou pour les garanties dentaires ou d’orthodontie qui peuvent aussi s’avérer trop faibles dans le panier ANI proposé par l’entreprise.

Le chef d’entreprise peut alors décider de négocier pour le compte de ses salariés un contrat surcomplémentaire facultatif qui viendra compléter le socle de garanties minimales.

Le socle minimal ANI, financé à hauteur minimale de 50% par l’entreprise sera alors complété par un contrat « surcomplémentaire » financé par les salariés eux-mêmes. L’avantage pour le chef d’entreprise est de pouvoir répondre aux besoins de ses salariés tout en leur faisant bénéficier de sa capacité de négociation d’un contrat collectif, même si celui-ci reste facultatif et à leur charge.

Besoin d’aide, une question ?
Contactez-nous !

Vous êtes sur mobile.