Actualités entreprises

Bien manger pendant sa pause-déjeuner, l’intérêt des employeurs de s’en préoccuper !

Bien manger oui, mais avec qui ?

La pause-déjeuner est un moment particulier de la vie professionnelle d’un salarié : c’est un moment de partage dans une journée de travail pendant lequel beaucoup de choses se passent dans l’entreprise. Bien manger, c’est donc avant tout prendre le temps de déjeuner avec ses collègues, ce qui contribue à renforcer la solidarité d’une équipe. On peut même dire que c’est un levier au bon fonctionnement d’une entreprise : « On communique de plus en plus par voie électronique, y compris avec la personne du bureau voisin » déclare Pierre Blanc-Sahnoun, directeur du cabinet Cooprh. « Or, c’est une communication faussée ».

Les bénéfices du déjeuner d’équipe sont donc nombreux :

  • Favoriser l’intégration des nouveaux arrivants ;
  • Augmenter la convivialité ;
  • Renforcer le sentiment d’appartenance et la « culture d’entreprise » ;
  • Se tenir au courant de ce qui se passe dans l’entreprise, pour s’ouvrir de nouvelles portes (postes à pourvoir…).

Attention toutefois aux ragots et rumeurs ! Il ne faut pas toujours jouer la familiarité et garder un bon équilibre entre vie privée et professionnelle.

Sortez de votre bureau et faites une pause !

Et pourtant, la vraie pause déjeuner – pas celle devant son écran – est loin d’être la norme ! Aux Etats-Unis, seulement un tiers des salariés prennent ce temps. C’est en France que cette pratique est le plus développée puisque seulement 12% des salariés déclarent manger en travaillant. Mais serions-nous entrain d’adopter les habitudes anglo-saxonnes ? Les français prennent en moyenne 22 minutes pour une pause-déjeuner, contre 1h38 il y a 20 ans…

En plus de déjeuner entre collègues et dans un local adapté, il est également important de manger « consciemment », comme le souligne la diététicienne Ariane Grumbach. Cela signifie « prêter attention à ce que l’on mange. Sinon, on n’a pas l’impression d’avoir mangé ou fait une vraie pause ! On ne rend pas compte que l’on a mangé, on rate le plaisir et on se sent donc moins rassasié ». Et donc, on se jette sur le distributeur de tablettes de chocolat à 16h.

Que devons-nous manger pour éviter de grignoter ?

Le plus important, c’est tout d’abord de varier. Quand vous avez droit à des chèques déjeuner, essayez de découvrir chaque jour de nouveaux snacks et restaurants. Préparez-vous également des plats plusieurs fois par semaine, à base de féculents, légumes et protéines. En plus d’un réel intérêt économique, cela vous offre un vrai repas équilibré qui vous détourne des tentations de fast food. Le home made est d’ailleurs une tendance à la hausse !

Et la productivité pour l’entreprise dans tout ça ?

Selon une étude publiée en 2013, manger à son bureau n’est pas forcément néfaste pour la productivité, en comparaison avec les déjeuners entre collègues. Le plus important, selon John Trougakos, professeur associé et co-auteur de l’étude L’Academy of Management Journal, est « d’avoir la liberté de choisir de le faire ou non ».

 

Sources : article de Sylvaine Pascual,  « Vie professionnelle : le repas de midi » publié sur Ithaque Coaching ; article de Tiphaine Réto, « Manger avec ses collèges est bon pour la santé (de sa carrière) » publié sur Cadremploi ; article de Lucie de la Héronnière, « Petit guide du bien manger au bureau » publié sur Slate.

Les produits associés
Vous êtes sur mobile.