ANI, tout ce que vous devez savoir !

Le chef d’entreprise est libre de choisir sa mutuelle d’entreprise

Depuis le 1er janvier 2016, les entreprises doivent fournir à leurs salariés une mutuelle d’entreprise. Il est encore temps pour les employeurs de souscrire une complémentaire santé collective. D’autant que les règles ont changé à leur avantage.

S’il y a un accord de branche avec un organisme assureur qui lui est recommandé ou s’il y a pas d’accord du tout, l’employeur est libre de suivre son propre choix de mutuelle. Avec une seule condition : les garanties du contrat ne doivent pas être moins bonnes que celles du contrat recommandé.

Avant la mise en place de la généralisation de la mutuelle d’entreprise, 47 % des TPE et des PME déclaraient qu’elles voulaient choisir librement leur contrat de complémentaire santé. Les petites entreprises souhaitent conserver leur autonomie et de tenir compte de l’avis de leurs salariés

La mise en place de la complémentaire santé n’est cependant pas toujours facile. Cela demande un surcroît de travail. Le chef d’entreprise est un peu seul, alors mieux vaut être bien accompagné par sa mutuelle.

Pour des petites entreprises, la mise en place de la mutuelle d’entreprise ou sa mise à niveau pour ceux qui en proposaient déjà une, peut s’avérer une charge administrative contraignante.
L’accompagnement du chef d’entreprise par sa mutuelle est donc essentiel, tout autant que le tarif de la complémentaire santé. Pour l’aider dans ses démarches, certaines mutuelles mettent en place des outils web, utiles pour réaliser un devis en quelques clics ou consulter l’état d’avancement de ses remboursements.

L’employeur a donc la liberté de choisir sa mutuelle mais il doit être vigilant par rapport aux offres trop low-cost avec peu de services et de relation client.

Vous êtes sur mobile.