Conseil santé

Probiotiques, boostez votre système immunitaire !

probiotiques_articleLes probiotiques, ces bactéries ou levures “amies” présentes dans le tube digestif, jouent un rôle essentiel dans l’équilibre de la flore intestinale et pour la santé du système immunitaire. Les plus connues se trouvent dans les aliments fermentés, en particulier les yaourts frais. 

 

Ces bactéries nos « amies »

Notre corps renferme dix fois plus de bactéries que de cellules. L’intestin à lui seul en contient en moyenne 100 000 milliards, qui composent la flore intestinale. Ces bactéries sont « en grande majorité amies », explique Danièle Festy, pharmacienne experte en probiotiques. Le rôle de ces micro-organismes vivants (bactéries ou levures) est capital pour la santé du système immunitaire et le bien-être, car ils facilitent la digestion, synthétisent certaines vitamines, neutralisent des germes ou substances toxiques et protègent la barrière intestinale en l’imperméabilisant.

L’équilibre entre micro-organismes amis et ennemis (Candida albicans, Clostridium difficile, Escherichia coli…) conditionne notre état de santé. Or de nombreux facteurs peuvent le rompre : changements alimentaires, menus trop riches en graisses, protéines et sucres, mais trop pauvres en fruits et légumes, stress, prise d’antibiotiques et d’anti-inflammatoires, ménopause et vieillissement, allergies, défi cit immunitaire, maladie métabolique sévère intestinale chronique (Crohn) ou aiguë (gastro-entérite)… Des selles malodorantes et trop liquides, notamment, peuvent témoigner d’un déséquilibre de la flore, indique le Dr Lallement, chirurgien cancérologue, auteur des Clés de l’alimentation santé. Il s’agit alors de le restaurer, sous contrôle médical, par l’absorption de probiotiques dans l’alimentation ou en supplémentation (sachets ou gélules).

Les probiotiques les plus connus, les bifides (ou bifidobactéries) et les lactobacilles (acidophiles ou casei), se trouvent dans les yaourts, le kéfir (boisson obtenue à partir de lait ou fruits fermentés), le lait fermenté, la choucroute crue, les olives de qualité, les aliments dérivés du soja (comme le miso), le fromage, la bière de garde, l’hydromel ou encore le pain au levain. En revanche, gare à l’abus de viande, de charcuterie, de produits laitiers (autres que les yaourts), de fritures et de sucreries, que n’apprécient guère les intestins.

Un yaourt par jour

Pour s’assurer d’un bon apport en probiotiques, il faut manger chaque jour un yaourt nature frais (à date de péremption la plus éloignée possible), de préférence au bifidus, comme le conseille le Dr Curtay, spécialiste de l’immuno-nutrition, mais éviter les yaourts aromatisés (bourrés de colorants et additifs), voire ceux portant la mention « sans conservateur », car cela peut signifier « qu’ils ont subi un traitement thermique qui a détruit les bactéries », écrit le Dr Chevallier, médecin consultant en nutrition, dans Impostures et vérités sur les aliments.

Par ailleurs, il s’agit de nourrir ces probiotiques, également présents sur la peau et dans les fl ores buccale et vaginale, avec des nutriments spécifiques, les prébiotiques, de
superfibres alimentaires végétales solubles – ou Fructo-oligosaccharides (Fos) – que l’on trouve dans l’artichaut, le poireau, le topinambour, les salsifis, les asperges, le froment, le tofu, la chicorée, la banane, l’ail et l’oignon.

A lire

 Nous avons tous besoin des probiotiques et des prébiotiques et Mes petites recettes magiques aux probiotiques et aux prébiotiques, par Danièle Festy, éd. Leduc.S, 2009 et 2010.
 L’immuno-nutrition, par le Dr Jean-Paul Curtay, éd. Anne Carrière, 2011 : page 196 et suivantes.
 Les clés de l’alimentation santé, intolérances alimentaires et inflammation chronique, par le Dr Michel Lallement, éd. Mosaïque santé, 2012 : page 56 et suivantes.
■ Impostures et vérités sur les aliments, par le Dr Laurent Chevallier, éd. Fayard – France Bleu, 2007 : page 133 et suivantes.

Vous êtes sur mobile.