Conseil santé

Les bienfaits du miel

Depuis l’Antiquité, le miel est apprécié pour son goût délicat et ses vertus thérapeutiques. Aujourd’hui, le succès de ce produit se vérifie facilement sur les tables familiales et dans une cuisine contemporaine qui s’inspire de plus en plus volontiers de certaines traditions culinaires exotiques. Mais pour mieux cerner les réelles qualités médicinales du miel, au-delà de certaines légendes, des études scientifiques sont encore nécessaires.

Les campagnes de sensibilisation contre l’excès de sucre dans notre alimentation ont sans doute contribué à un regain d’intérêt pour le miel, dont le pouvoir sucrant, supérieur à celui des sucres blancs ou roux, permet d’en mettre moins dans les boissons et les aliments. Pour autant, le miel reste un produit qui contient en moyenne 80 % de sucres (saccharose, fructose et glucose), le reste étant composé d’eau, de petites quantités de sels minéraux et de  vitamines. Il est donc préférable de le consommer avec modération si l’on veut éviter l’excès de calories. Enfin, il faut le savoir : on ne donne pas de miel aux enfants de moins d’un an car cela peut leur faire courir le risque de contracter une maladie rare appelée botulisme infantile.

 

CHOISIR UN MIEL DE BONNE QUALITÉ

Ces réserves mises à part, le miel est riche en saveurs et plutôt bon pour la santé. Encore faut- il le choisir de bonne qualité. Pour cela, préférez les miels bio et ceux produits localement. Ce n’est pas toujours simple car la production française est assez limitée. La plupart des miels vendus en grandes surfaces proviennent des pays de l’Est et de Chine, même quand ils sont frauduleusement étiquetés « Origine France ». Il s’agit alors de miels qui ont seulement été conditionnés en France. Ils résultent d’un mélange de différents miels dont certains peuvent contenir des pesticides.

Un miel français de qualité coûte entre vingt et trente euros au kilo. Le prix varie selon le lieu d’achat : directement chez un apiculteur (ou sur son stand dans un marché) ou dans une boutique qui vend des produits alimentaires de qualité et qui prend sa marge. La mention « Récolté et mis en pot par … » doit figurer sur le pot, avec le nom de l’apiculteur et son adresse.

Le nom de plante (lavande, châtaignier, thym…) indiqué sur certains pots signifie que les ruches de l’apiculteur se situent sur un territoire où les fleurs de cette plante étaient  abondantes pendant le butinage des abeilles, ce qui donne au miel une saveur particulière. Il existe aussi des miels régionaux (Provence, Alsace…) qui sont garantis par une indication géographique protégée (IGP) et d’autres, comme ceux de Corse et de sapin des Vosges, qui bénéficient d’une appellation d’origine protégée (AOP). Ce sont généralement des miels de qualité.

 

LE MIEL DANS LA CUISINE

Les apprêts culinaires utilisant du miel sont nombreux et variés : céréales du matin, yogourts, salades de fruits, gâteaux, crêpes, gaufres, sans oublier le café, le thé ou les boissons frappées, ou encore certaines vinaigrettes au vinaigre balsamique…

La meilleure connaissance de certaines cuisines exotiques dans lesquelles le miel tient une place de choix amène aussi de plus en plus de personnes à confectionner leurs plats et desserts avec ce produit. Les magrets de canard au miel ou les travers de porc au miel sont parmi les plats les plus connus de tous ceux qui apprécient le mélange des saveurs sucrées et salées. Mais le miel peut aussi être ajouté à d’autres produits pour napper des légumes sautés, glacer des aliments en fin de cuisson, etc. La place manquerait ici pour en citer tous les usages possibles.

 

DU MIEL POUR NOTRE SANTÉ

Certaines vertus thérapeutiques du miel se vérifient facilement, notamment à travers quelques remèdes dits de grand-mère. Contre la toux par exemple, l’ingestion de miel entraîne une hypersécrétion de salive et de mucus qui adoucit la gorge. La forte teneur en sucre augmente par ailleurs la production d’opioïdes endogènes, ce qui calme les irritations. Si l’infection est légère, le miel remplacera donc efficacement un sirop antitussif, chez l’enfant (de plus d’un an) comme chez l’adulte. En cas de toux sévère ou prolongée, il est toutefois recommandé de consulter un médecin ou de demander conseil à un pharmacien. Pour faciliter l’endormissement, le vieux remède qui consiste à boire un bol de lait tiède additionné d’une cuillerée de miel est efficace également.

Pour confirmer d’autres qualités médicinales du miel, des essais scientifiques déjà prometteurs sont en cours, notamment dans des hôpitaux où sont traités des cas de plaies difficiles. L’action antibactérienne du miel et son pouvoir de cicatrisation y sont testés. Ces recherches, encore trop peu nombreuses, ouvrent ainsi de nouvelles perspectives thérapeutiques avec un produit courant et relativement peu onéreux.

Thierry BOURDIN

En savoir plus

  • Le miel dans votre pharmacie, du Dr Olivia Metral, éd. Baroch, 2014.  

Un ouvrage qui s’adresse autant au monde médical qu’aux patients et à leurs familles.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

  • Selon la réglementation, le miel ne doit contenir aucun additif, colorant, conservateur ou parfum artificiel. Un miel de qualité peut avoir été pasteurisé (traitement par la chaleur) pour éviter sa cristallisation et sa fermentation et lui assurer ainsi une meilleure conservation. Mais il doit être naturel et tel que l’apiculteur l’a récolté avant de le conditionner.
  • Pour une bonne conservation, le miel pasteurisé peut être gardé jusqu’à deux ans dans un contenant toujours bien fermé et à une température ambiante comprise entre 18 °C et 24 °C. En cas de chaleur prolongée, mieux vaut le mettre au réfrigérateur. Quant au miel non pasteurisé, plus susceptible de fermenter, il est préférable de le conserver à 10 °C au maximum.
Vous êtes sur mobile.